Loading...
fr

Articles de Fabien

Suite à la question d’une personne demandant à venir à un café-poly accompagnée de ses enfants, le point a été débattu. D’un côté, il apparaît que les événements polys et leurs discussions ne sont pas adaptés aux enfants. A l’inverse, la stricte interdiction n’est pas très inclusive alors que certains cas sont clairement tolérables. Il a donc été convenu que les enfants de moins de 16 ans ne sont pas admis lors des événements de Polyamour Romandie, sauf exception convenue entre le.s parent.s et l’organisateur.trice de l’événement ainsi que lors d’événements spécifiquement organisés dans ce sens. La charte va être modifiée dans ce sens.

Depuis quelques mois, nous avons plusieurs personnes qui se sont manifestées pour organiser des événements, mais rien ne s’est passé. Il a été décidé de préparer un message type pour relancer ces personnes et maintenir ou annuler le statut d’organisateur.trice.

La question d’avoir une personne en charge de republier les événements sur le groupe Facebook et sur Polyamour.info a été évoquée. Il a été décidé que ces diffusions sont de la responsabilité de chaque organisateur.trice d’événement.

La newsletter semblant être peu lue et sa rédaction rébarbative, il a été décidé de la supprimer. Les communications se feront exclusivement sur le site.

Il a été discuté de l'accueil lors des événements, l’approche suivante a été proposée :

1. Demander à la personne qui arrive si elle vient pour la première fois

2. Lui demander si elle sait comment ça se passe

3. L’informer qu’elle peut venir exprimer son ressenti si quelque chose ne va pas.

4. Faire un rappel des principales règles (charte)

Il a été relevé qu’il n’est pas possible d’agir de manière anticipée (prise de contact avec les nouveaux.elles venu.e.s) car il y a régulièrement des personnes qui viennent à des événements sans s’y inscrire (invitées par d’autres, par exemple).

Il a été relevé que, lors de l’événement, il peut être clairement plus simple d’agir à deux (voire plus) pour interpeller la personne concernée.

Les incidents ne se limitent pas à de la drague pure, mais de simples compliments répétés peuvent être perçus comme harcelants.

Il a été relevé qu’à la suite des incidents, les personnes concernées doivent être averties et le comité et les organisateurs informés. Il a été relevé aussi que la multiplicité des plaintes (aussi légères soient-elles) constitue un indicateur fiable. Ceci s’opposant au fait qu’une seule personne se plaigne et que cela puisse être lié à son unique sensibilité, et pas constituer un indicateur suffisant.

Il a été convenu que les incidents survenus soient ponctuellement rapportés par le comité aux membres par un moyen de communication adéquat.

Il a été relevé que la charte est bien adaptée et prévoit la large majorité des cas. En revanche, c’est son application qui est très difficile. On constate que les personnes organisant des événements sont empreintes d’une bonne volonté et ont naturellement tendance à laisser les choses se faire et manquer de vigilance. Il a été relevé que les organisateur.trice.s qui font partie du comité de décision sont implicitement plus sensibilisés aux points de vigilance. Il est en revanche plus difficile de sensibiliser les autres organisteur.trice.s. Il a donc été décidé de faire des rencontres entre organisateurs et au moins deux membres du comité quelques fois par année.

Plusieurs incidents ont été relevés lors de plusieurs événements ces dernières semaines. Il y a eu des cas de drague lourde, de remarques déplacées, de compliments répétés ou de propositions gênantes ou malvenues. Autant de cas qui peuvent être considérés comme harcelants. Dans certains cas, les personnes concernées ont été signalées pendant ou à la suite de l’événement. Dans d’autres cas, les personnes n’avaient pas encore été averties et cela a été fait dans les jours suivant la réunion.

Nous avons également eu écho de cas de messages insistants et répétés par le biais du site polyamour-romandie.ch ou sur le groupe Facebook.

Un petit podcast de moins de dix minutes, en français, sur le polyamour, tout particulièrement adressé aux couples monogames en phase d'ouverture.


10min après l'amour #01 - Pourquoi tu te compliques la vie?

Premier épisode d'une web série de Marion Seclin, elle-même adepte des relations libres, qui se déroule dans un monde ou l'exclusivité relationnelle n'est pas la norme.