Loading...

Proposer des thèmes pour des groupes de parole | Forum

Fabien Comité
Fabien Juillet 10 '19

L'idée de faire des groupes de paroles sur un/des thème(s) définis à l'avance a déjà été exprimée et elle est revenue dernièrement, notamment à l'occasion d'une réunion "poly découverte".


Les avantages de cette variante de groupe de parole seraient notamment :


•   La possibilité d'exprimer un souhait de thématique à  l'avance

•   La possibilité de de sélectionner ses événements selon le(s) thème(s) abordés.

•    Le gain de temps en début d'événement


Je vous propose de réagir ici de manière générale, indépendamment de la région, pour donner vos avis sur la manière de faire et/ou pour exprimer des souhaits de thèmes à aborder.


Voici déjà deux thèmes qui ont été évoqués dernièrement :


•   S'ouvrir à éprouver de l'amour pour plusieurs personnes

•   Safer sex, entre théorie et pratique

Ce message du forum a été modifié par Fabien Août 13 '19
Fabien Comité
Fabien Juillet 26 '19
Un autre thème qui est revenu dernièrement à plusieurs reprises :


Ralentir pour se mettre au rythme du (de la) plus lent.e ? Si oui dans quelle mesure ? Où trouver le juste milieu pour un respect de chacun.e et aussi de la liberté de chacun.e ?


Plusieurs ouvrages, notamment La salope éthique et Compersion, prônent l'importance de se mettre au rythme du (de la) plus lent.e. Typiquement lorsqu'un.e partenaire vit des choses qui insécurisent un.e (des) autre(s) partenaire(s).
Dans Compersion, il est bien précisé que cela ne doit pas être utilisé comme moyen de blocage de la part du (de la) plus lent.e. Mais même sans que cela constitue un blocage de la situation de l'un.e, la question se pose tout de même. Donc freiner ou pas freiner et si oui dans quelle mesure ? Où trouver le juste milieu pour un respect de chacun.e et aussi de la liberté de chacun.e ?
Il n'y a certainement pas de réponse générale. Par contre, le fait d'en discuter à plusieurs peut permettre à chacun.e d'avancer dans sa réflexion, individuellement.

Fabien Comité
Fabien Juillet 31 '19
Excellente proposition pour les personnes en découverte ou questionnement.
Pour Genève, je n'ai aucune idée de lieu. Je te propose de voir avec les participants de Genève pour voir si quelqu'un a une idée idée. Pour ma part, je me sens déjà bien seul à organiser côté Lausanne...
Xenomax Events
Xenomax Juillet 31 '19
Difficile de trouver des salles ici à Genève, mais je prospecte beaucoup. J'espère pouvoir obtenir une salle une fois par mois à l'université, ce qui permettrait de pouvoir animer différentes soirées. Dès que possible, je vous donnerai des news...
Fabien Comité
Fabien Juillet 31 '19
J'ai posé la question à Bénévolat Vaud qui ont aussi des activités sur Genève. On m'a transmis une liste que je peux transmettre par email aux intéressés. Envoyez moi votre mail en message privé et je envoie la liste.
Wilfrid Events
Wilfrid Août 10 '19

Bonjour,

Voici des thèmes que j'aimerais aborder dans des réunions spécifiques :

- les groupes fermés (ne pas utiliser de préservatif avec plusieurs partenaires, polyfidélité, etc.)

- la paternité et la maternité dans l'univers poly

- la cohabitation polyamoureuse : vivre chacun chez soi, à deux, à trois, à plus, à temps plein, à temps partiel...

- solidarité entre partenaires polyamoureux : vers une reconnaissance sociale ?

- polyamour et libertinage

- polyamour et jalousie

Hybridea Events
Hybridea Août 13 '19
Quelques idées :


- Comment l'expliquer à notre entourage (Si on décide de le faire)?

- Comment faire face aux réactions de notre entourage (collègues, famille..) qui peuvent se montrer hostile face à notre façon de vivre

- Le partage du temps, comment trouver un équilibre?

Melusineshaw Sponsor
Melusineshaw Août 14 '19
Un thème qui me tient à coeur et que je trouverais stimulant à aborder avec vous autres:


Le polyamour est-il une évolution dans la trajectoire relationnelle des personnes? Sous nos latitudes et à notre époque, peut-il au contraire être le mode relationnel dès le premier émoi amoureux? Quelle est ici l'empreinte du modèle mono-amoureux dominant, quelle place prend la démarche d'affranchissement dudit modèle dans la construction de nos histoires d!amour? Y a-t-il un "âge minimum" requis pour vivre le polyamour ?


Je suis incapable de résumer en une phrase ce thème qui m'intéresse ...



Paladin32 Events
Paladin32 Août 15 '19
Citation de Melusineshaw Un thème qui me tient à coeur et que je trouverais stimulant à aborder avec vous autres:


Le polyamour est-il une évolution dans la trajectoire relationnelle des personnes? Sous nos latitudes et à notre époque, peut-il au contraire être le mode relationnel dès le premier émoi amoureux? Quelle est ici l'empreinte du modèle mono-amoureux dominant, quelle place prend la démarche d'affranchissement dudit modèle dans la construction de nos histoires d!amour? Y a-t-il un "âge minimum" requis pour vivre le polyamour ?


Je suis incapable de résumer en une phrase ce thème qui m'intéresse ...




Je suis pour! Une soirée à elle seule ne parviendrai pas à venir à bout de ce thême:


Il pointe un regard philosophique sur le grand sujet de l'amour. J'adorerais!

D'ailleurs je viens de lire "l'histoire du couple" qui donne de bonne piste au différentes manière de vivre ensemble à travers les âges.

Angie Comité
Angie Octobre 2 '19
Bonjour,
Un thème que j’aimerais aborder à un groupe de parole serait:
- L’ENR, comment l’aborder sereinement
Fabien Comité
Fabien Octobre 2 '19
Tu veux parler de la situation ou une personne se trouve dans l'état d'Energie de la Nouvelle Relation et de savoir comment gérer cela vis-à-vis des autres partenaires ?
Angie Comité
Angie Octobre 2 '19
Oui et principalement vis à vis de son conjoint. Comment vivre une ENR en prenant soin de notre couple
Fabien Comité
Fabien Octobre 2 '19

Hypatia From Space, l'auteure de Compersion a écrit pas mal de choses sur l'ENR. Dans Compersion, mais aussi ici : https://hypatiafromspace.com/sujet/enr/. Perso, ça me semble être un excellent thème pour un groupe de parole.

Pour ma part, je m'interroge aussi sur le fait de cultiver la recherche de l'ENR. Bien sûr, on ne peut pas créer l'ENR et donc pas choisir de la vivre, mais on peut multiplier les rencontres pour augmenter la probabilité de trouver un.e partenaire avec qui l'ENR se produira.


Imaginons deux polys vivant une nouvelle relation, enflammée, riche, très intense. Imaginons qu'après une certaine durée, cet état d'ENR s'estompe. La relation continue quand même, positivement et avec tout le respect réciproque.

Est-ce qu'à ce moment, il y aurait quelque chose qui ne soit pas sain ou pas éthique à ce que l'un ou l'autre (ou les deux) ait envie d'aller s'attirer une nouvelle relation, "juste" pour se remettre une bonne dose d'ENR ?


Est-ce qu'une telle attitude serait immorale, immature, capricieuse et inscrite dans la continuité de notre société de consommation ?


Ou peut-on concevoir que oui, l'ENR c'est bon, qu'il en faut et qu'il n'y a pas de mal à s'en priver tant que le respect est là ? Tout comme la sexualité qui, pour certaines personnes, est réservée à un.e unique partenaire pour la vie et où, pour d'autres, il y a une ouverture assumée.


Je viens d'ailleurs de soumettre la question à Hypatia.


Cette question que l'on pourrait nommer "Peut-on cultiver la recherche de l'ENR" est bien différente de celle de "Comment aborder sereinement l'ENR". Devrait-on les traiter en deux volets d'un même groupe de parole ou en deux groupes de parole distincts ? Qu'en pensez-vous ?

Ce message du forum a été modifié par Fabien Octobre 2 '19
Angie Comité
Angie Octobre 2 '19
Personnellement je penses que ça pourrais être abordé dans un même groupe de parole, quitte à en refaire un sur ce sujet si les conversations veulent être continuer et encore plus développer
Angie Comité
Angie Octobre 2 '19
Merci pour le lien, c’est très intéressant. Ça donneras des pistes, idées lors du groupe de parole si bien sûr l’idée intéresse
BEATRICE Sponsor
BEATRICE Octobre 8 '19
Je propose le thème : "ouverture au polyamour d'un couple qui s'est formé et a vécu en exclusivité pendant un certain temps : de la théorie (discussions, décisions, accords de principes sur ce qu'on aimerait ou pas) à la pratique (comment et où trouver d'autres partenaires, accueillir ces nouvelles personnes dans notre vie, gestion d'agenda,...)
Fabien Comité
Fabien Octobre 8 '19

Merci Béatrice de cette proposition. Je pense que tu abordes un point sensible et que nous sommes plusieurs à vivre ou à avoir vécu. Après, je pense qu'il faudrait bien définir ce dont on veut parler. Tu parles par exemple de gestion d'agenda, c'est déjà un thème en soit et il n'est pas spécifique aux couples qui s'ouvrent.

Pour moi, ce qui me semble spécifique au couple qui s'ouvre après avoir passé un temps considérable en exclusivité, c'est qu'il y a de fortes chances que le lien entre les deux membres du couple devienne une relation primaire, mais si la plupart (dont moi) n'aiment pas cette conception.

La notion de relations primaires ou hiérarchiques pourrait déjà faire l'objet d'un thème à aborder en groupe de parole. Peut-être peut-on distinguer les cas "post-mono" de celles et ceux qui l'ont décidé.

Il serait intéressant d'avoir d'autres avis, mais je pense que l'on va certainement aboutir à plusieurs thèmes, ce qui n'est pas un problème !

Melusineshaw Sponsor
Melusineshaw Octobre 9 '19
Citation de Fabien

Hypatia From Space, l'auteure de Compersion a écrit pas mal de choses sur l'ENR. Dans Compersion, mais aussi ici : https://hypatiafromspace.com/sujet/enr/. Perso, ça me semble être un excellent thème pour un groupe de parole.

Pour ma part, je m'interroge aussi sur le fait de cultiver la recherche de l'ENR. Bien sûr, on ne peut pas créer l'ENR et donc pas choisir de la vivre, mais on peut multiplier les rencontres pour augmenter la probabilité de trouver un.e partenaire avec qui l'ENR se produira.


Imaginons deux polys vivant une nouvelle relation, enflammée, riche, très intense. Imaginons qu'après une certaine durée, cet état d'ENR s'estompe. La relation continue quand même, positivement et avec tout le respect réciproque.

Est-ce qu'à ce moment, il y aurait quelque chose qui ne soit pas sain ou pas éthique à ce que l'un ou l'autre (ou les deux) ait envie d'aller s'attirer une nouvelle relation, "juste" pour se remettre une bonne dose d'ENR ?


Est-ce qu'une telle attitude serait immorale, immature, capricieuse et inscrite dans la continuité de notre société de consommation ?


Ou peut-on concevoir que oui, l'ENR c'est bon, qu'il en faut et qu'il n'y a pas de mal à s'en priver tant que le respect est là ? Tout comme la sexualité qui, pour certaines personnes, est réservée à un.e unique partenaire pour la vie et où, pour d'autres, il y a une ouverture assumée.


Je viens d'ailleurs de soumettre la question à Hypatia.


Cette question que l'on pourrait nommer "Peut-on cultiver la recherche de l'ENR" est bien différente de celle de "Comment aborder sereinement l'ENR". Devrait-on les traiter en deux volets d'un même groupe de parole ou en deux groupes de parole distincts ? Qu'en pensez-vous ?

Les deux questionnements sont passionnants. La composante normative du simple fait de (se) poser la question sera sans doute passionnante à examiner.
Angie Comité
Angie Décembre 10 '19

Bonjour,
J’aimerais créer un groupe de parole sur « L’ENR, comment l’aborder sereinement »

Merci de me dire qui serait intéressé par ce thème
Sven Events
Sven Décembre 10 '19
avec plaisir!
Pages : 1 2 »